· 

Comment vérifier l'information ?

Comment fonctionne la sous information cachée derrière la soi-disant sur information ?

Le manipulateur utilise le fait que l'humain soit naturellement confiant, surtout lorsqu’il existe une autorité naturelle ou imposée.
Apprenez à mettre en doute les choses, en développant votre esprit constructif.

L'apologue de Socrate des trois tamis :

Un jour, quelqu'un vint voir Socrate et lui dit :
- Ecoute Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s'est conduit.
- Arrête ! Interrompit l'homme sage. As-tu passé ce que tu as à me dire à travers les trois tamis ?
- Trois tamis ? dit l'autre, empli d'étonnement.
- Oui, mon bon ami : trois tamis. Examinons si ce que tu as à me dire peut passer par les trois tamis. Le premier est de celui de la Vérité. As-tu contrôlé si ce que tu as à me dire est vrai ?
- Non; je l'ai entendu raconter, et...
- Bien, bien. Mais assurément, tu l'as fait passer à travers le deuxième tamis. C'est celui de la Bonté. Ce que tu veux me dire, si ce n'est pas tout à fait vrai, est-ce au moins quelque chose de bon ?
Hésitant, l'autre répondit : non, ce n'est pas quelque chose de bon, au contraire...
- Hum, dit le Sage, essayons de nous servir du troisième tamis, et voyons s'il est utile de me raconter ce que tu as à me dire...
- Utile ? Pas précisément.
- Eh bien, dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me dire n'est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te conseille de l'oublie
r...


Nous allons nous attarder sur le tamis de la vérité bien que les deux autres soient liés et nécessaires à toute communication bienveillante et constructive de toutes sources d’information.

Lorsqu'une personne ou une communauté sectaire enseigne, en général, elle ne permet pas de mettre en doute leurs informations ou vous propose de vérifier leurs dires dans des écrits édités par eux-mêmes ou bien par ce qui va dans leurs sens.

De cette façon, vous restez dans le même circuit de pensée et lorsque vous allez vérifier leurs dires dans ce circuit fermé, cela ne fera que confirmer leurs propos et gagner votre confiance.

En général, les manipulateurs commencent  par dévoiler ce qui est faux chez les autres car cela sera facile à vérifier (ils vous y encourageront d’ailleurs) puis une fois votre confiance acquise, ils auront plus facile à vous induire en erreur.
En effet comment peux-t-on imaginer que la personne ou la communauté, nous ayant ouvert les yeux et nous ayant offert une sorte de bienveillance, puissent nous manipuler ?

Il est plus facile d'avoir des vérités toutes faites que de chercher à vérifier car cela prend plus du temps.
Et le temps nous en manquons cruellement lorsque nous acceptons les prérogatives du système qui nous dicte notre vie.
En même temps, c'est bien pensé, car si nous ne prenons pas le temps de vérifier, nous devenons la proie du manipulateur, qu'il soit sectaire, relationnel ou commercial.

Vérifier n'est pas simple me direz-vous, certes c'est une question d'habitude et d'autodiscipline, du moins au début.
Toutefois, la liberté de pensée que vous trouverez et l'évitement des problèmes valent 1000 fois cet exercice de l'esprit. De plus, se libérer des fausses informations, vous donnera plus d'énergie et de temps.

C'est en effet un exercice car apprendre à vérifier n'est jamais inné et nous ne sommes, pour la plupart, pas habitué à cela.

Comment aller aux origines des choses et osez vérifier même ce qui parait invérifiable ?

Pour pouvoir confronter une idée, qu'elle soit ancienne ou nouvelle, il vous faudra allez vérifier dans plusieurs sources autant chez ceux qui critiquent que ceux qui sont pour, afin d'avoir une vision globale et de pouvoir se faire une idée personnelle.
Quand je parle de source, soyez prudent dans vos recherches en remettant en doute aussi vos sources. Des phrases à méditer en bas de l'article vous aideront à y voir plus claire.

Lorsque vous écoutez les opposants, posez-vous systématiquement la question
"Quel est son intérêt derrière ?" Si celle-ci est dite clairement, comme des personnes, qui à cause de leurs propres souffrances, dévoilent les mensonges de manière constructive, vous avez déjà plus de chance que celle-ci soit "sincère". Je ne dis pas "vrai" car ce sera sa version face à sa propre réalité.

Ensuite, lorsqu'il s'agit de témoignage, ce sera le regroupement de personnes qui ne se connaissent pas et qui expriment la même chose qui vous aidera à déterminer si ces propos peuvent être pris en compte par vous-même.

La répétition d'une chose n'est pas le garant de la vérité, car c'est de cette manière que la publicité fonctionne à coup de    "bourrage de crâne".
Par contre, l'écoute de votre corps dans son alignement, vous mettra sur la voie. Le corps ne se trompe pas lorsqu'il respecte l'écoute de nos trois centres.

(Voir article : 3 centres, sur le site)
https://www.checopa.be/outils-concrets/

Mettez aussi votre égo de côté qui est lui-même programmé par notre environnement et surtout vérifiez dans le temps.

 Questions pour "mettre à l'épreuve" l'information 

-Quelle est son intention implicite ?
-Qu'est-ce qu’il perdrait à dire la vérité ?
-Puis-je le vérifier par moi-même ?
-Est ce que l'auteur essaye de se démettre de ses propres responsabilités ?
-Qu'est-ce que cela impliquerait comme changement si cette information était différente ?
-Quelles sont mes peurs qui m'amènent à ne pas vérifier ?
-A qui profite le "crime" ? (C’est ma question préférée).
-De quelle réalité cette information me détourne-t-elle ?
-D'où vient cette croyance ?
-Enfin commencez toutes vos questions par : pourquoi ?

Avec la pratique, vous arriverez à sentir ou (re)sentir si les informations passent à travers le tamis de la vérité,  comme pour toute compétence c'est une question d'exercices et d'objectifs à se fixer. Une fois cette compétence développée, vous vous sentirez naturellement plus alerte.
Quelques phrases à méditer qui vous permettent de comprendre que les faits établis, vérifiables sont peu nombreux.
-Ce n'est pas parcequ'une personne sincère le dit que cela est forcement vrai.
-Ce n'est pas parcequ'une personne a de mauvaises intentions que c'est forcément faux.
-Ce n'est pas parceque quelqu'un a prouvé sa fiabilité qu'il ne peut, ni mentir, ni se tromper.
-Si nous n'étions pas présent au moment des faits, nous ne pourrons jamais être devant un fait établi, vérifiable par nous-même.
-Nous sommes tous manipulables aux dires venant d'une forme d'autorité.
-Il y a peu de vérités absolus dans le monde car rien n'est blanc ou noir.
-Ce n'est pas parce qu'on a toujours fait comme cela que cela est forcement vrai ou adapté pour nous.
Exercice paradoxal :
Quand vous vous êtes "fait avoir", écouter quand votre égo a commencé à étouffer votre ressenti.
(Voir outil d’alignement de nos 3 centres)
https://www.checopa.be/outils-concrets/

Exercice pratique :

Prenez le temps de visionner cette vidéo sur l'esprit critique
(12 Minutes)
https://www.youtube.com/watch?v=-384pARRPbE&t=124s


vérifiez, vérifiez, vérifiez l'information reçue.

Céline Rouge Coach de vie et thérapeute