Action en cours

Propositions concernant les dérives sectaires dangereuses via un mémorandum à télécharger et à lire sous l'image

Télécharger
MEMORANDUM 2019 fr.pdf
Document Adobe Acrobat 104.0 KB
Télécharger
MEMORANDUM 2019 nl.pdf
Document Adobe Acrobat 117.8 KB
Télécharger
MEMORANDUM 2019 ang.pdf
Document Adobe Acrobat 98.8 KB

Pour que le futur gouvernement puisse prendre ses responsabilités vis à vis des problèmes liés au sectarisme nous avons pu transmettre à certains futurs élus un mémorandum pour qu'ils puissent l'insérer dans le programme des 6 ans à venir.

Vous pouvez, si vous connaissez des politiciens sensibilisés à la question (il y en a ), leurs envoyer ce mémorandum traduit en français en anglais et en néerlandais.

 

A l’attention du futur gouvernement.

 

CheCoPa est une Asbl créée en 2015 qui a pour mission d’accompagner des personnes victimes d’emprise sectaire ou sous l’emprise d’un gourou quel qu’il soit.

 

Nous soutenons également les personnes victimes de manipulateurs pervers narcissiques.

La Belgique et l’Europe manquent cruellement d’une définition claire sur ce qu’est une secte dangereuse nuisible à l’individu et à la société ce qui permet ainsi à de nombreuses organisations d’avoir pignon sur rue et d’endoctriner les plus fragilisés de notre société.

 

Sans une position claire et définie par la Loi ou par Ordonnance, la justice ne peut agir et effectuer son travail de protection et de sanction pour des faits d’emprise ou de manipulation.

 

Un bon nombre de personnes souffrent de ce vide juridique comme des enfants nés en ces milieux anxiogènes qui sont pour certains victimes de prédateurs sexuels protégés par la liberté religieuse trop laxiste et mal encadrée.

 

André Frédéric, Vice-président de la chambre, Monsieur antisecte belge, a mis en place un groupe parlementaire sur le problème des abus sexuels des enfants dans les mouvements à dérive sectaire.

 

Afin d’accomplir notre mission nous avons besoin que les pouvoirs décisionnels se penchent sur les points suivants :

- Définir les critères de dangerosité d’un mouvement sectaire

- Définir juridiquement ce qu’est la liberté religieuse et ce qu’elle n’est pas

- Que chaque victime puisse être entendue et être reconnue comme telle et de permettre d’être soutenue matériellement pour sortir de l’emprise

- Qu’un programme scolaire de prévention soit établi dans les écoles en développant l’esprit critique face aux sectes dangereuses.

 

Dans l’hypothèse où votre parti ferait partie d’un prochain exécutif, nous vous demandons qu’il défende dans l’accord de gouvernement l’insertion d’un groupe de travail qui va dans ce sens.

 

En se positionnant sur le plan national et européen, nous permettrons une liberté d’expression et une garantie de bien-être pour tout un chacun sans emprise ni manipulation religieuse.

 

Nous aimerions collaborer avec vos services pour apporter notre expérience en la matière. Ma femme et moi-même avons vécu à l’intérieur d’un des plus grands mouvements apocalyptiques connu sur le plan international qu’est la Watchtower, communément appelé les Témoins de Jéhovah et connaissons très bien les mécanismes d’endoctrinement qu’utilise cette organisation comme les autres mouvements religieux.

 

Nous avons aidé dans le monde des milliers de victimes à sortir et à se reconstruire et ce n’est pas fini. Nous prenons conscience de l’ampleur de la tâche et de la justesse des mots qu’il faudra établir pour définir avec précision ce qu’est une dérive sectaire nuisible mais l’enjeu en vaut vraiment la peine pour le devenir de notre société trop exposée aux malintentionnés.

 

Nous espérons de tout cœur que cette demande soit entendu et trouve une place dans votre programme à venir. Heureux de collaborer avec vos services et dans l’attente d’une prise de position favorable à notre demande, veuillez croire, madame, monsieur, en nos salutations les plus respectueuses.

 

Que la liberté religieuse exploitée par ces mouvements ne soit plus un alibi à enfreindre les libertés individuelles et le bien-être de chaque être vivant.

 

Frédéric hoebeeck, administrateur CheCoPa, Céline Rouge, administratrice CheCoPa,