Cette blessure, souvenirs d'un enfant de l'Assistance Publique.

 

 

 

 

Cette blessure, souvenir d'un enfant de l'Assistance Publique. Format numérique illustré

24,99 €

  • 1 kg
  • disponible
  • 1 à 3 jours de délai de livraison

Cette blessure, livre de 384 pages, illustré par de nombreuses photos, a été écrit et réalisé par Frédéric hoebeeck.

 

L'auteur a vécu dans les homes de l'état en Belgique durant la période de 1962 à 1983, dates charnières entre la "bonne volonté" à la "professionnalisation" du secteur socio-éducatif.

 

Il explique son enrôlement dans les mouvements sectaires tels que Maharaji Prem Rawat et les témoins de Jéhovah. Il retrace son parcours dans ce mouvement apocalyptique et comment il en est sorti miraculeusement après 21 ans d'engagement religieux.

 

Son parcours témoigne d'une vie difficile, tracé par avance et paradoxalement les bénédictions qui en découlent.

 

La vente de ce livre servira à aider l'Asbl dans ses objectifs dans le soutien de toute personne sous emprise qu'elle soit religieuse ou relationnelle.

 

 

QUATRIEME COUVERTURE :

 

Voilà un livre qui aurait très bien pu aussi s’appeler « Un vrai témoin chez les faux témoins ».

 

Il y a d’abord dans ce livre une dimension documentaire et historique dans la mesure où il donne une description en immersion de la réalité des institutions pour enfants dans les années soixante et soixante-dix.

 

Le ton est subjectif mais sonne très juste, ce qui en fait toute la richesse et toute la force.

 

Les aventures de Frédéric pourraient être décrites comme le cas d’école absolu, dans la mesure où rien ne lui est épargné dans son parcours d’enfant de l’assistance publique.

 

Ce qui est marquant, c’est la constance de cette lumière vitale qui accompagne Fréderic depuis toujours au travers des épreuves qu’il traverse et qui ne se dément jamais. Même dans les moments de désespoir, elle irradie en souterrain et se tient en réserve. Cette lumière témoigne de la vie,  l’auteur en fait sa vérité et en retire sa force.

 

C’est cette vérité qui a triomphé des idolâtres narcissiques, de ceux qui s’érigent prêcheur, maîtres de la fin des temps….. J’ai nommé : Les témoins de Jéhovah. Au milieu de ces gens qui se gargarisent de toute puissance et qui ne témoignent de rien d’autre que de leur orgueil et de leur ignorance des choses de l’esprit, Frédéric a témoigné de la vie, du sens, de la justice. Il l’a fait avec l’obstination des humbles lorsqu’ils accomplissent un devoir sacré, celui de vivre !  C’est un livre vrai et beau qui rive leur clou à tous les illuminés qui fantasment sur la spiritualité.

 

La  légitimité de parole appartient à ceux qui ont traversé les épreuves et qui en ont triomphé. A ce titre, Fréderic a prouvé sa légitimité, cela doit être reconnu comme tel.

  

     Gilbert BonneFoy


HOMMAGE

En hommage à Paul Wittebols, éducateur

 

Paul nous a quittés le 20 janvier 2015 et a consacré toute sa vie à soutenir les enfants en difficultés.

 

Il est mort le jour de sa retraite, à croire qu’il ne put y avoir pour lui une autre vie en dehors des institutions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Fh. 2015 Paul et Frédéric, photo prise en 1976, jour de Noël


Témoignage de Frédéric bellec, écrivain romancier

Salut Frédéric,

Ça y est, j'ai terminé ta biographie. Et je ne me suis pas ennuyé un instant.

 

J'ai particulièrement apprécié le naturel utilisé pour expliquer la vie, ce naturel qui pousse à parler avec simplicité et beauté de l'intimité, sans le filtre des religions ou des traditions obscures qui viennent enténébrer la vie et créer des murs de culpabilisation destructrice. La vie à l'état pur, sans la stupidité humaine et encore moins la bigoterie de cureton. L'intimité qui sert de joie mais aussi de monnaie d'échange tant elle est puissante et irrépressible. C'était beau, parce que le plaisir est beau... Des fois je me posais la question : vaut-il mieux vivre au sein d'une famille castratrice ou vivre seul mais libre de toute contrainte destructrice ? Il m'est arrivé en te lisant d'envier certaines facettes de ton parcours. Comme si le malheur pouvait se désirer... 

 

Ta partie adulte m'a aussi beaucoup ému, avec la mort d'un de tes frères Eric, le rejet de ta tante Léonie qui a eu le culot de te vider ton coffre, le décès de Christiane dont le parcours fut aussi effroyable, et toutes ces choses bouleversantes qu'on aimerait tant ne pas connaître quand on est tout juste sorti de l'enfance.

 

Voilà, un livre intimiste que je recommande, pour plein de raisons, la simplicité de coeur étant probablement la première. 

 

Amitiés

 

Frédéric Bellec, écrivain et romancier.


Autres possibilités de paiement par carte bancaire et Paypal :