Gladyse

Bonjour ,

J'ai beaucoup apprécié ton analyse des méthodes d'endoctrinement utilisées par l'Organisation des Témoins de Jehovah. Je les connais depuis que mon frère s'est fait embrigader il y a environ 40 ans et sans m'en rendre vraiment compte au début j'ai peu à peu compris que sa conversion n'avait rien du message d'amour et de miséricorde chrétien. Tout n'est que suivre au pied de la lettre des directives et faire des adeptes pour monter de grade dans la hiérarchie des TdJ. Mon frère et sa femme sont maintenant des Anciens et si jamais je veux remettre en question quoi que ce soit de leurs croyances (bien souvent il faut se pincer pour croire ce que l'on entend!) je me heurte à un flot de paroles sentencieuses sans possibilités de dialogue et d'échange. Eux-seuls sont censés être dans la Vérité et n'écoutent rien ni personne. Je me sentais si seule ne pouvant en rien leur montrer la supercherie des faux prophètes à laquelle ils adhèrent plus fort que tout hélas, ce qui me frappe toujours c'est le manque d'amour pour son prochain et de misécorde qui dominent leurs croyances. t'écouter sur les méthodes utilisées pour l'étude de la Bible des TdJ m'a montré que je ne suis pas la seule à penser exactement la même chose, toi qui es encore mieux placé que moi pour en parler puisque tu en as fait partie au début et que tu t'en es rendu compte de l'intérieur. Un grand merci pour ton témoignage.

 

Suite témoignage du 13 février 2016 :

 

Très intéressant comme conseils mais je crois qu'après 40 ans il leur faudrait un traumatisme qu'ils considéreraient trop douloureux pour envisager un changement. Ils préfèrent rester confortablement installés avec leurs convictions à bon droit et rester avec des oeillères, c'est une question de personnalité aussi car ils sont obstinés de nature et récalcitrants depuis 40 ans à toute ouverture d'esprit. La seule fois que j'ai senti dans la voix de mon frère au téléphone (j'habite en Angleterre) un  trésaillement c'est lors de l'attentat du Bataclan quand  je lui ai dit 'ne me dis pas que tu refuserais des transfusions sanguines pour aider toutes ces victimes de l'attentat et que j'ai vanté les parisiens qui ont fait la chaine pendant trois heures pour donner leur sang, donner leur sang pour le sang versé' on a pas besoin de sang me dit-il , des substitus suffisent, c'est une affaire de fric et là  un long silence... s'est-il vu à ce moment-là? Je crois qu'il n'avait pas d'arguments pour défendre sa position. Je préfère ne pas avoir de contact vraiment parce que c'est trop douloureux pour moi de voir comme est devenu. Les TdJ ont détruits notre famille.

Bien à vous

Glayse.