· 

Savoir écouter pour plus d'assertivité !


Ce mois-ci nous allons parler de l'écoute, plus particulièrement de l'écoute dite passive.
C'est une qualité indispensable à l'assertivité.


C'est une qualité que nous pouvons apprendre à développer car elle n'est pas forcément innée.
Certaines personnalités plus bavardes ou plus spontanées ont plus de mal à être dans l'écoute. Les personnes plus introverties ont en général plus de facilitées à développer cette qualité.

L'écoute attentive  permet à la personne écoutée de se sentir exister.
C'est pour cette raison que des services anonymes d'écoute aident des personnes ayant des pensées suicidaires à s'en sortir.
Pour certains, l'écoute peux s'avérer suffisante, ce qui montre l'importance de cette compétence.
Pourtant apprendre à écouter l'autre ne s'improvise pas et demande un travail sur soi-même afin de permettre à la personne en besoin d'écoute de trouver de la bienveillance.
Il est primordial de ne pas être dans le jugement ni dans la comparaison.

 


C'est quoi l'écoute dite passive ?

C'est une oreille attentive qui ne cherche pas à proposer des solutions mais simplement à recevoir le besoin de l'autre ce qui permet l'accueil des émotions.

En effet tout ce qui ne s'exprime pas s'imprime ! (c'est Jacques Salomé qui l'a dit) et notre corps le transforme en mal-à-dit s'il ne trouve pas les mots.
Nous faisons pour certain l'erreur de croire que les personnes qui ont besoin de parler sont en recherche de solutions.
Alors que si cette personne ne nous en fait pas la demande expresse c'est que cela n'est pas son besoin et au lieu d'être dans une écoute attentionnée nous ne faisons que produire un état de mal-être qui risque même de la culpabiliser ou de l'irriter.
Du coup, voulant être dans le rôle du sauveur par notre recherche de solution, nous voilà en train de nous faire blâmer par notre interlocuteur parce que son besoin était d'avoir une oreille attentive.

Cette écoute demande beaucoup plus d'attention. Si vous avez tendance à vite décrocher car vous êtes moins actif dans la dynamique relationnelle, il sera plus difficile d'être dans ce genre d'écoute.

 


Comment développer l'écoute ?

Si cette personne est plutôt orientée "détails" c'est à dire qu'elle vous expliquera tout son cheminent pour retrouver son idée et que vous vous soyez plutôt "allez droit au but", il vous faudra apprendre la patience et lui proposer de passer les détails si elle a beaucoup de choses à exprimer.
Sachez aussi que plus une personne rentre dans les détails plus elle a des difficultés à parler de ses émotions.
Le fait de lui demander de synthétiser lui permettra de se rapprocher de son centre émotionnel.


 
Quand utiliser l'écoute dite passive ?

Ce genre d'écoute est très importante en cas
- De deuil
- De sortie d'emprise même longtemps après la sortie
- De choc émotionnel
- Lorsque les enfants rentrent à la maison et se déchargent de leur journée

 

 

Quelques conseils pour améliorer votre écoute :

- De temps en temps reformulez pour ne pas perdre le fil de la conversation
Dites des groupes de mots comme « ha je comprends »,, « oui j'entends bien  »,ou faites de petits bruits surtout si vous êtes au téléphone car cela peut être perturbant pour certain de ne pas vous entendre et faire croire que vous n'êtes pas là.
Félicitez votre interlocuteur lorsqu'il raisonne par lui-même et qu'il comprend des choses que vous avez peut–être compris le concernant sans le lui rappeler, ce n'est pas le but.
Lorsque la personne se répète c'est que, soit elle n'a pas l'impression que vous l'avez entendu, soit elle cherche autre chose. Il est important dans ce cas de reformuler ce qu'elle a déjà dit et de voir si elle ne cherche pas une solution à travers vous. Dans ce cas, posez lui la question clairement.

Si elle vous demande clairement une recherche de solutions alors vous pouvez passer à l'écoute active.
 


Exemple de questions à poser pour permettre d'accueillir les émotions :

- Qu'est-ce que tu as ressenti lorsque...?
- Qu'est-ce que tu ressens maintenant ?
- Comment vas-tu émotionnellement ?
- Quelles émotions te traversent en ce moment ?

A vous de sentir si poser une question est appropriée et quand la poser. Une seule question bien posée même si elle ne vous répond pas, lui permet de se reconnecter à elle.



En général écouter de façon dite passive aide déjà à poser le trop plein émotionnel. Si cela ne suffit pas, il est important pour passer à l'écoute active (recherche ensemble de solution) de s'enquérir sur sa volonté de le faire et ce avec vous.
Auquel cas cela sera contre-productif car vous ne serez pas un accompagnateur mais un sauveur ce qui vous fait entrer dans le triangle sauveur-persécuteur-victime.

 

lienhttps://www.penserchanger.com/le-triangle-de-karpman-un-drame-a-trois

 

 


En résumé :

Ecoute dite passive écoute attentionnée sans jugement sans recherche de solutions.
Ecoute dite active = écoute pour comprendre comment aider la personne à solutionner son problème.

 

Cette écoute demande beaucoup de reformulations et de questionnements pour avoir une vision globale du problème.


Un principe à retenir, fondamental pour choisir si nous devons être dans l'écoute passive ou active, c'est la demande claire de la personne.
Pas de demande d'aide est égale à écoute passive, demande claire de recherche de solution = écoute active ou l'on va poser des questions de compréhension pour réfléchir ensemble à des solutions.

 

Exercice pratique : Ecouter cette vidéo 

 

https://www.youtube.com/watch?v=9qLqccgCm2c

 

 

Exercice paradoxale : Osez ne pas aider une personne à résoudre ses problèmes. Si vous êtes du style aidant soyez "égoïste " !
 

Bon travail et à bientôt 

 

Céline Rouge 

Coach de vie et Thérapeute 

Facilitatrice en intelligence collective et en systémique  

 

 

Co-fondatrice de CheCoPa